news


Doublés pour Detry et Comte; championnat relancé

16/07/2017

Dans un programme très varié, le TCR Benelux a largement assuré sa part du spectacle dominical lors du Zolder Superprix. Les quatre sprints ont donné lieu à des courses très serrées et à quelques rebondissements. Au bout du compte, le championnat se trouve complètement relancé puisque les deux premiers ne sont plus séparés que par trois points.

Au départ du premier sprint de la journée, Jonas de Kimpe ne profitait pas de sa pole position et Mathieu Detry abordait le premier gauche à une première position qu’il n’allait plus lâcher jusqu’à l’arrivée des deux Sprints matinaux.

« Waw ! », s’exclamait Mathieu à sa descente de la Golf rouge du team WRT. « On l’attendait depuis longtemps, cette victoire. Ca fait du bien. Jef (Hemroulle) espérait qu’après l’avoir ratée en ayant signé deux fois le meilleur temps des qualifs lors des meetings précédents, nous allions cette fois gagner en ne partant pas en pole. Ici, j’ai bien négocié mes départs et j’ai pu prendre deux fois la tête directement. Les entraînements portent leurs fruits. En course, ce fut chaud. Guillaume a mis la pression par moments. Mais j’ai bien géré mes pneus et j’ai pu attaquer jusqu’au bout. »

Au départ de la 1ère course, Denis Dupont (SEAT Leon) bondissait de la 4e place sur la grille en 2e position dans le peloton, devant Guillaume Mondron (VW Golf) et Stéphane Lémeret (Honda Civic). Ce dernier s’accrochait avec Willem Meyer (Audi RS3 LMS), qui partait en tête-à-queue. Kevin Abbring (Peugeot 308) et Stan Van Oord (Audi RS3 LMS) en profitaient pour passer.

Dans le 2e tour, Dupont s’arrêtait en bord de piste. Il allait être ramené au stand par un véhicule d’intervention. L’équipe WRT décelait rapidement une déchirure dans une durit mais le temps d’aller en chercher une autre, la SEAT n’allait repartir que pour la 2e course.

La suite du premier sprint n’allait plus apporter de rebondissement. Van Oord essayait bien d’attaquer Abbring aux deux tiers de la course mais il reperdait le contact dans la manœuvre.

De la 4e place sur la grille, Abbring prenait un bon envol au 2e départ. A la corde, il prenait l’avantage sur Mondron dans le 1er gauche mais ce dernier résistait et reprenait la 2e place derrière Detry dans le double droit du canal.

« J’étais à l’extérieur et je n’ai pas voulu forcer », commentera Abbring à l’arrivée. « Malheureusement, j’ai été bloqué au départ de la 1e manche. En course, ce fut dur. Je n’avais pas beaucoup roulé hier. »

Sur la Honda, Lémeret était rapidement décroché par les trois premiers. « Dans l’accrochage du départ de la 1ère manche, le train avant a été déréglé », expliquera-t-il à l’arrivée. « J’ai fait ce que j’ai pu mais j’étais trop handicapé. Je me suis efforcé de préserver la 4e place devant Meyer. »

Après avoir raté son départ, Van Oord revenait vite sur de Kimpe, qu’il accrochait un peu plus loin. A la fin du 2e tour, l’Audi RS3 LMS #66 devait abandonner. De Kimpe n’en était pas tranquille pour autant. Parti de la pitlane, Dupont accumulait les meilleurs temps au tour et revenait sur la Golf blanche dont il ne faisait qu’une bouchée. Il ne parvenait toutefois pas à en faire de même avec l’Audi de Meyer.

Assurant un doublé des VW Golf derrière Detry, Guillaume Mondron était partagé entre déception et satisfaction : « Il ne m’a pas manqué grand chose. Au début de la 2e course, j’ai mis la pression sur Mathieu mais il a fait une belle course. Ce fut dur. Je réalise quand même encore une bonne opération au championnat. »
Les deux derniers sprints de la journée ont été marqués d’une part par la domination du Français Aurélien Comte sur la Peugeot 308 de DG Sport, d’autre part par la remontée de Lorenzo Donniacuo sur la VW Golf du Delahaye Racing. En première ligne au départ du Sprint 3, Comte a profité de la légèreté de sa Peugeot pour prendre l’avantage sur Maxime Potty (VW Golf WRT), suivi par Benjamin Lessennes (Honda Civic) et Sam Dejonghe (SEAT Leon). Après avoir raté son départ, Lorenzo Donniacuo sortait de la piste dans les virages du canal, entraînant l’intervention de la safety car. L’équipier de Guillaume Mondron se contentait alors de rejoindre l’arrivée en épargnant ses pneus.

Derrière, Jonas de Kimpe parvenait à s’immiscer à mi-course entre les deux Audi RS3 LMS du Bas Koeten Racing pilotées par Mika Morien et Meindert van Buuren. Ce dernier rentrait un peu plus tard au stand.
Dans le dernier sprint, Comte se détachait rapidement du reste du peloton, composé dans l’ordre de Potty, Lessennes, Dejonghe, Morien, van Buuren, Donniacuo et de Kimpe. Au 4e tour, Donniacuo passait van Buuren. Deux tours plus tard, il poussait Morien à la faute au 1er gauche.

Au 8e tour, Lessennes était victime d’une crevaison dans les virages du canal. Il devait repasser par les stands après avoir perdu beaucoup de temps. La bagarre entre Dejonghe et Donniacuo était alors palpitante. Avec des pneus plus frais, le pilote de la Golf prenait l’avantage sur Dejonghe en toute fin de course et montait sur le podium aux côtés de Comte et Potty.

« Avec des pneus ne posant pas de problème, j’ai pu contrôler facilement mon avantage après avoir chaque fois pris la tête au départ », commentait Aurélien Comte à l’arrivée. « Dommage que j’aie commis cette erreur hier dans la ‘Long Race’. La Peugeot était vraiment bien. Nous marquons quand même de beaux points au championnat. »

« Avec le lest résultant de nos bons résultats depuis le début de la saison, je ne pouvais rien faire contre la Peugeot », regrettait quant à lui Maxime Potty. « Mais le résultat global du week-end est largement positif. Je suis très heureux. »

« J’ai été touché et je suis parti en tête-à-queue dans les virages du canal au premier tour du Sprint 3, mais c’est ma faute; j’ai traversé complètement la piste », admettait sportivement Lorenzo Donniacuo. « Dans la dernière course, j’avais l’avantage d’avoir encore de bons pneus. Quelle course excitante ! Dans le dernier tour, Sam (Dejonghe) a tiré un peu tout droit à la chicane Jacky Ickx, ce qui m’a permis de le passer. »

« J’ai crevé dans le 1er secteur sans comprendre pourquoi; je n’ai rien touché », regrettait enfin Benjamin Lessennes. « Pour le reste, le week-end a été difficile à cause du lest qu’on nous a imposé. Et le comportement de la voiture ne me convenait pas. Stéphane disait que la balance était bonne en fin de course. J’ai donc gardé ses réglages mais nous n’avons apparemment pas les mêmes préférences. Ceci dit, je reste en tête du championnat et la Honda devrait être plus légère pour Mettet, un circuit que j’aime bien. »

Grâce à ses trois victoires, Mathieu Detry s’impose comme le ‘Junior du week-end’. Et c’est évidemment la VW Golf, qui a glané deux victoires et trois 2èmes places, qui est désignée ‘Car of the week-end’.

Dans la Renault Clio Cup Benelux, Gregory Eyckmans n’a eu aucun peine à prendre nettement l’avantage sur Maarten Mus dans les deux premiers sprints. Idem pour Sven Van Laere face à Kristoff Cox dans les deux suivants.

Résultats:
Race 1: 1. Detry, VW Golf TCR, 12 tours; 2. G. Mondron, VW Golf TCR 1.461; 3. Lémeret, Honda Civic TCR, 6.031; 4. Abbring, Peugeot 308 Cup, 7.106 ; 5. Van Oord, Audi RS3 LMS, 8.8.96 ; 6. Meyer, Audi RS3 LMS, 12.751 ; 7. De Kimpe, VW Golf TCR, 29.121

Race 2: 1. Detry, VW Golf TCR, 12 tours; 2. G. Mondron, VW Golf TCR, 2.089; 3. Abbring, Peugeot 308 Cup, 4.100; 4. Lemeret, Honda Civic TCR, 5.844; 5. Meyer, Audi RS3 LMS, 7.836; 6. Dupont, SEAT Leon TCR, 8.289; 7. De Kimpe, VW Golf TCR, 18.490

Race 3 : 1. Comte, Peugeot 308 Cup, 11 tours ; 2. Potty, VW Golf TCR, 1.433; 3. Lessennes, Honda Civic TCR, 2.396; 4. Dejonghe, SEAT Leon TCR, 2.752 ; 5. Moriën, Audi RS3 LMS, 8.132 ; 6. De Kimpe, VW Golf TCR, 10.807 ; 7. Van Buuren, Audi RS3 LMS, 10 tours; 8. Donniacuo, VW Golf TCR, 34.181

Race 4: 1. Comte, Peugeot 308 Cup, 12 tours; 2. Potty, VW Golf TCR, 1.505 ; 3. Donniacuo, VW Golf TCR, 4.905 ; 4. Dejonghe, SEAT Leon TCR, 5.084; 5. Moriën, Audi RS3 LMS, 12.924; 6. Van Buuren, Audi RS3 LMS, 15.801; 7. De Kimpe, VW Golf TCR, 16.428; 8. Lessennes, Honda Civic TCR, 11 tours

Championnat:
Overall: 1.Benjamin Lessennes, 285; 2. Guillaume Mondron 282; 3. Maxime Potty-Mathieu Detry 251; 4. Aurélien Comte-Kevin Abbring 238; 5. Tom Coronel 195; 6. Sam Dejonghe-Denis Dupont, 163; 7. Stéfano Comini, 138; 8. Giacomo Altoè 126; 9. Edouard Mondron 124; 10. Mika Morien-Stan van Oord, 120; 11. Willem Meijer 108; etc.

Junior: 1. Benjamin Lessennes, 180; 2. Mathieu Detry 155; 3. Maxime Potty 144; 4. Giacomo Altoè 90; 5. Mika Morien 82; 6. Willem Meijer 76; 7. Stan van Oord 62; 8. Sheldon Van der Linde 55; 9. Danny Kroes 30; 10. Enzo Guibbert 25; etc.

Team: 1. Delahaye Racing 80; 2. Team WRT 63; 3. Boutsen Ginion Racing 59; 4. DG Sport, Bas Koeten Racing 43; 6. ComToYou, Certainty Racing Team, 15; 8. Ferry Monster Autosport, DK Racing 12 ; 10. Milo Racing 6, etc.

Car : 1. Honda Civic 282 ; 2. VW Golf 275 ; 3. Audi RS3 LMS 254 ; 4. Peugeot 308 Cup 229; 5. SEAT Leon 193; 6. Opel Astra 49
 



« Retour



Weeks

:

Days

:

Hours

:

Min.

:

Sec.


Documents importants

Technical Passport
Tyre registration Form







Calendrier

TCR